Dialogue International sur la Migration organisé par l’OIM. Genève, 15 – 16.10.2020

Written by ADEPT

12 novembre 2020

Dialogue International sur la Migration organisé par l’OIM. Genève, 15 – 16.10.2020

 

Madame Carine Nsoudou, Directrice Exécutive d’ADEPT et Monsieur Céleste Ugochukwu Directrice Exécutive de l’AFDM / African Foundation for Migration and Development, membre d’ADEPT, ont assisté à la 20ième édition du Dialogue international de l’OIM sur la migration ( IDM ), les 15 et 16 octobre à Genève.

L’IDM est la principale enceinte de dialogue sur les politiques migratoires de l’OIM.  Créé en 2001, il est ouvert aux Etats membres et Etats observateurs, ainsi qu’aux organisations internationales et non gouvernementales, aux migrants, et aux partenaires du secteur des médias, du secteur académique ou privé.  L’IDM offre un espace pour analyser les questions actuelles et émergentes que pose la gouvernance des migrations, et procéder à un échange d’expériences, de méthodes d’action et de pratiques efficaces.

La thématique de cette 20ième édition était : “Repenser la contribution des migrants et de la mobilité humaine à la réalisation des objectifs de développement durable.

Durant les différentes discussions, Madame Nsoudou et Monsieur Ugochukwu, ont fait les déclarations suivantes :

“Sur le renforcement de l’action des migrants et leur contribution à la réalisation des objectifs de développement durable, ADEPT observe avec grand intérêt, les efforts de la communauté international des Etats membres de l’ONU pour continuer à s’engager et à soutenir les efforts et les contributions des migrants et de la diaspora tant dans les pays d’accueil que dans les pays d’origine.

ADEPT a également pris note des presentations et des commentaires faits lors des sessions, que les migrants et la diaspora ne sont plus considérés comme l’objet de discussions dans le dialogue international sur les migrations et de simples vaches à lait dont l’argent ne sert qu’aux ménages dans leur pays d’origine.

Nous sommes ravis de constater la reconnaissance des contributions de la diaspora dans des domaines tels que le développement social, technique et des PME, tant dans les pays d’accueil que dans les pays d’origine, soulignat ainsi le rôle de la diaspora en tant qu’agent et acteur majeur dans le processus de développement.

Pour le futur, nous aimerions recommander ce qui suit :

  • ADEPT invite par la présente, la communauté de la diaspora à rester ferme dans le renforcementde ses capacités, à montrer un front plus uni pour maximiser son impact et à faire entendre sa voix dans le discours sur la migration et le développement.
  • Les pays d’origine, sont chargés d’élaborer et de renforcer des politiques et des mesures favorables à l’amitié, capables de soutenir, de renforcer la confiance et de garantir la sécurité de l’investissement et de l’esprit d’entreprise de la diaspora, ainsi que le transfert technique et de savoir-faire, conditions nécessaires pour développer davantage et renforcer les PME locales grâce aux envois de fonds de la diaspora.
  • Les pays d’accueil sont encouragés à continuer à s’engager, à stimuler et à maximiser leur soutien à l’autonomisation des migrants et de la diaspora, en renforçant leur capacité à consolider leurs contributions techniques et socio-économiques, à la fois dans les pays d’accueil et d’origine malgré les défis qui pourraient surgir au cours du processus.

En effet, personne n’est en sécurité tant que tout le monde ne l’est pas!”

Et à propos du rôle des femmes dans la riposte COVID-19 :

“ADEPT se réjouit du fait que les femmes migrantes soient à nouveau mises à l’honneur. Les femmes ont joué ( ou devrions-nous dire, jouent car la pandémie n’est pas terminée ) un rôle majeur dans la riposte COVID-19. Elles le font souvent dans le cadre de leur travail régulier car nombre d’entre elles sont des pionnières de la COVID-19, mais pas uniquement.

Il est essentiel de souligner le fait qu’un grand nombre d’entre-elles ont fait tout leur possible pour aider les plus vulnérables, que ce soit dans leur pays de résidence ou dans leur pays d’origine.

De la distribution alimentaire en Belgique, à la production de masques au Nigéria, en passant par la collecte de fonds au financement d’équipements de protection individuelle pour le personnel médical malgache et à la création d’un helpdesk destiné aux migrants d’origine érythréenne aux Pays-Bas: les actions menées par les femmes migrantes – et les migrants en général – pour atténuer l’impact de la COVID-19, ont été multiples et méritent d’être soulignés.

C’est ce que nous, ADEPT, nous avons décidé de faire à travers une campagne médiatique visant à présenter des histoires de migrants, dont la majorité sont des femmes, qui ont utilisé leur pouvoir pour aider les personnes dans le besoin.

Ces histoires prouvent que même en période d’extraordinaire incertitude, les migrants demeurent des agents de changement.”

You May Also Like…

FICHE IMPACT DE SHEKINA

FICHE IMPACT DE SHEKINA

Dans le cadre du programme MODAL  ( qui regroupe 11 projets de développement dans différents domaines :...