Déclaration d’ADEPT sur le traitement inhumain infligé aux citoyens africains fuyant l’Ukraine

2 mars 2022

La plateforme de développement de la diaspora Afrique-Europe (ADEPT) suit de près le conflit dévastateur qui se déroule sur le territoire ukrainien et exprime sa solidarité envers toutes les personnes touchées. Néanmoins, ADEPT, en tant que plateforme représentative de la diaspora africaine en Europe, est consternée par les rapports inquiétants provenant de citoyens africains présents en Ukraine et qui se voient refuser le droit de traverser la frontière en toute sécurité.

ADEPT fait écho à la déclaration de l’Union africaine publiée le 28 février 2022, selon laquelle toute personne a le droit de franchir les frontières internationales en cas de conflit. Elle exhorte tous les pays de l’UE à respecter et à mettre en œuvre la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne et plus particulièrement les articles 20, 21 et 23. Dans une situation aussi critique, où des vies humaines sont en jeu, il est consternant de voir des personnes empêchées de recevoir un traitement humain en raison d’un profilage racial flagrant et violent. ADEPT appelle toutes les entités impliquées à assumer leur responsabilité et à corriger cette situation inacceptable qui serait, si elle perdurait, une violation manifeste du droit international et humanitaire.

Parmi les initiatives entreprises, ADEPT félicite les ambassades africaines, les organisations de la société civile et les ONG humanitaires pour l’aide qu’elles apportent dans cette situation périlleuse. De plus, ADEPT salue à nouveau le sens de l’engagement et la réaction logistique rapide des organisations et réseaux de la diaspora africaine afin de venir en aide aux citoyens et citoyennes en détresse. Elle réaffirme l’importance et la valeur de ces interventions de la diaspora et encourage les ambassades africaines, les agences humanitaires « traditionnelles » et les ONG à renforcer leur collaboration avec les organisations et les réseaux de la diaspora. Cette collaboration ne peut être que bénéfique pour toutes les parties concernées.

En conclusion, ADEPT souligne que moins de dix jours après le sommet Afrique-UE, un défi est survenu qui pousse ce partenariat à passer des paroles aux actes. Une coopération coordonnée entre les entités politiques, diplomatiques et humanitaires des deux parties est exigée sans équivoque. Une coopération qui aboutira à un voyage légal, sûr et digne pour les Africains de l’Ukraine vers les pays de l’UE.

You May Also Like…